New-York

Quand attente rime avec patience

Quelle journée ! On devait visiter la statue de la Liberté et Ellis Island. Finalement, on a fait le musée du World Trade Center. On devait terminer à Rockfeller Center devant le sapin. Et du coup on a fait du shopping. Pourtant,tout avait été soigneusement planifié. Mais sans tenir compte ni des contraintes du pass Explorer qui finalement est une arnaque, ni de l’affluence. Les deux conjugués, ça donne des heures et des heures d’attente. On n’a pas une file, mais deux files à respecter avant d’entrer sur un site. Une pour échanger le pass contre les billets. Et l’autre pour faire valider les billets. Et c’est ainsi pour l’intégralité des sites qu’on a prévu de visiter. Génial.
Après avoir poireauté 1 h 30 pour avoir nos billets pour la statue de la Liberté, et à l’annonce de 4 nouvelles heures d’attente (au moins 2 km de queue) pour embarquer, on a décidé de reporter à lundi (en se promettant d’arriver avant 8 heures du matin) et de filer au World Trade Center tout proche. Ici même scénario : 3 heures de queue pour obtenir nos billets suivie de 2 nouvelles heures pour entrer. On est quand même restés sous peine de ne rien faire de la journée. Finalement on a vu le musée et franchement on ne regrette pas. On savait que ce serait dur, ce le fut davantage…

21 heures : on est rentrés épuisés avec une seule envie : se coucher. Demain debout à 6 heures. Nous avons rendez-vous à Harlem, pour assister à une messe Gospel. Les garçons sont moyennement intéressés. Ils essaient d’ailleurs de négocier pour rester couchés…

Bon place aux photos maintenant. La plupart des clichés sont de Kiki. Vous les reconnaîtrez.

Vous pourriez également aimer...